Actualités

Quand Amazon s’assèchera !

Avec son offre Prime Now, Amazon se lance un nouveau défi et part à la conquête d’un nouveau marché : celui de la distribution de produits alimentaires.

Avide de croissance, le géant américain qui n’a jamais versé le moindre dividende à ses actionnaires, vient concurrencer les grands acteurs de la distribution alimentaire.

Voilà encore un secteur dont les acteurs traditionnels semblent être victime de myopie stratégique. Déjà affaiblis par une terrible guerre des prix déclenchée par la loi de la modernisation de l’économie votée en 2008, les Carrefour, Monoprix ou Casino, semblent à nouveau chercher la confrontation avec Amazon plutôt que le contournement.

On est bien loin de la théorie de l’océan bleu et de la différentiation de l’offre.

Des 2 côtés, on a choisi l’affrontement, en misant sur la stratégie coût volume.

Dans ce combat, le véritable enjeu est la distribution physique. Le vainqueur sera celui qui parviendra le plus vite à maîtriser le coût de sa distribution physique grâce aux nouvelles technologies (automation de la préparation de commande, livraison par drone…). A ce petit jeu, il semble qu’Amazon ait une longueur d’avance sur ses concurrents du secteur.

Encore une fois, le groupe de Jeff Bezos parait disposer de plus arguments pour écraser ses adversaires.

A un détail près : la pérennité d’Amazon repose sur la confiance de ses actionnaires. Il faut dire que cette confiance a été récompensée puisque depuis son entrée en bourse en mai 1997, le cours de l’action a été multiplié par 304, ce qui fait une progression annuelle de 35% par an.

Si cette confiance disparaît, le groupe dont la culture de l’entreprise est axée sur le risque peut vite se retrouvons en difficultés. Avec les nouvelles tensions politiques que va connaître le monde économique dans l’année qui vient, cette confiance risque d’être mise à l’épreuve… à suivre…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *