Archives de catégorie : Communiquer

Comment optimiser l’utilisation de sa messagerie

Améliorer l’image de l’entreprise  | Communiquer à moindre frais

Objectif

La messagerie est un formidable outil de communication pour la TPE. Bien l’utiliser permet d’améliorer l’image de l’entreprise mais également de communiquer régulièrement sur son actualité auprès de ses interlocuteurs :

Améliorer l’image de la TPE :

  • La professionnalisation : acheter le nom de domaine de votre entreprise (environ 12 € HT / an sur gandi ou OVH) afin d’avoir des adresses mails avec l’extension de votre entreprise : gdupont@cmaboite.com cela fait plus sérieux que gdupont@hotmail.com!
  • L’illusion : l’avantage quand vous avez acheté le nom de domaine de votre entreprise, c’est que vous disposez d’une dizaine d’adresse mail grâce auxquelles vous aller donner l’illusion d’être une très grande entreprise : serviceclient@cmaboite.com, serviceachat@cmaboite.com , et pourquoi pas un stagiaire fictif julien@cmaboite.com…. une entreprise avec plein de salariés c’est toujours plus rassurant qu’une TPE…

Communiquer régulièrement :

Plus de 50 % des dirigeants n’utilisent pas la signature de leur mail. Or la signature de mail peut permettre de diffuser régulièrement des informations sur l’actualité de l’entreprise : nouveau produit, promotion, salon, événement…

Quand on sait qu’une signature cela se modifie en quelques minutes (2 ou 3) et que vous envoyez des centaines de mails par semaine, c’est un peu dommage de ce priver de cet outil de communication.

Le premier communicant : VOUS ! Travaillez votre pitch

La TPE est le reflet de son dirigeant qui en est également l’ambassadeur.

Et puisque l’on n’a pas 2 fois l’occasion de donner une première impression, travaillez votre présentation et votre discours.

L’ELEVATOR PITCH

L’objectif du pitch est de DONNER ENVIE et de faire passer votre interlocuteur à l’action en quelques phrases.

Un pitch repose sur 3 principes :

  • Eclairer (se faire comprendre)
  • Faire rêver (donner envie)
  • Rassurer (fournir des éléments afin de prouver que vous savez où vous allez).

Un pitch, ce n’est ni une supplique (s’il vous plait, donner moi …), ni une exigence (je veux…).

C’est une présentation synthétique de votre activité / projet (pas plus de 100 mots) qui a un objectif : susciter l’adhésion de votre interlocuteur.

Alors pour atteindre l’objectif recherché, voici quelques questions qu’il faut se poser lorsque l’on travaille sur son pitch :

  • A qui s’adresse mon pitch ?

Comprendre et connaître son interlocuteur et ses préoccupations afin de d’adapter son discours à ses attentes.

  • Quel est l’objectif que je recherche avec mon pitch ?

Cela revient à répondre à la question : « après avoir écouté mon pitch, je souhaite que mon interlocuteur me demande… ». De nombreux pitch se finissent en queue de poisson : il faut donc définir clairement à la fin de votre pitch ce que vous attendez de votre interlocuteur.

  • En quoi suis-je légitime ?

Un pitch se travaille, et en se travaillant, il se bonifie et en se bonifiant, il vous permettra de mieux cerner votre avantage concurrentiel.