DOSSIER – BUSINESS PLAN : Etape n° 2 (suite) – Modéliser son projet

A ce stade de la réflexion, vous pouvez vous arrêter un instant pour vous interroger sur la rentabilité de votre projet.

Pour cela lister succinctement les principales charges de votre projet afin de réaliser un compte d’exploitation sommaire. Il s’agit juste d’un premier jet, pour avoir une idée du chiffre d’affaires à réaliser pour atteindre l’équilibre et s’assurer de la cohérence de ce  montant par rapport au potentiel du marché.

Grace à ce maping des différentes charges,

vous allez pouvoir réaliser un compte d’exploitation

et définir le seuil de rentabilité de votre projet.

Dans le cadre de la création de mon entreprise (unmei, marque de produits de massage), j’ai donc listé grossièrement les principales charges et les principaux investissements à réaliser. L’objectif de cette première modélisation n’est pas d’être précis mais d’avoir une idée du potentiel de rentabilité de mon activité et de répondre à une première question : « combien de produits faut-il vendre pour commencer à gagner de l’argent ? ».

Il s’agit ici de se familiariser avec une première modélisation de notre activité, l’idée est donc de pouvoir déterminer les principales charges et de les répartir selon leur types. On va donc distinguer :

  • Les charges variables qui varient proportionnellement au chiffre d’affaires
  • Les charges fixes qui par opposition ne varient pas proportionnellement au chiffre d’affaires. Parmi ces charges fixes, je vous propose de distinguer :
    • Les charges discrétionnaires qui vont être réalisées à l’initiative (à la discrétion) du dirigeant pour stimuler les ventes. Il s’agit principalement des dépenses marketing.
    • Les frais généraux qui sont des frais fixes que l’entreprise subi et qui n’ont pas d’incidence sur le chiffre d’affaires.

| conseil | créer une matrice dynamique en isolant les éléments variables de votre activité afin de voir les conséquences d’une modification de ces montants sur la rentabilité de l’entreprise. Ces éléments variables, le prix de vente, les quantités vendus, les coûts de fabrication sont autant d’éléments du mix-marketing de l’entreprise.

Matrice du compte d’exploitation de mon projet

L’intérêt de modéliser aussi tôt son projet grâce à cette matrice permet de se faire une idée du chiffre d’affaires et donc des quantités qu’il faudra vendre pour atteindre l’équilibre (le seuil de rentabilité).

 

 

 

 

prochain article : étape 3, l’analyse stratégique

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *